La Côte de Beauté - N°109 - Novembre/Décembre 2010

Brèves d’ici…

Brèves d'ici...


Saint-Georges, des jumelles au Guiness world records

cb109-8b.jpgLucienne Grare-Lacheau et Raymonde Saumade, résidentes à Saint-Georges-de-Didonne, sont jumelles et ont fêté le 23 septembre dernier leurs 98 ans. Avec cet anniversaire, elles signent un record qui vient d’être authentifié par le Guiness world records : elles sont les jumelles les plus vieilles du monde. Les deux sœurs vivent à Saint-Georges depuis trente-huit ans. Une nouvelle qui a fait le tour des rédactions et qui a suscité des réactions notamment de la part de deux sœurs jumelles du Loir-et-Cher âgées de 98 ans et 8 mois. Ce qui leur permettrait de détrôner les sœurs du Poitou-Charentes de quelques mois seulement. D'autres se sont fait également connaître : un frère et une sœur, jumeaux de 101 ans, vivent sur l'île d'Oléron alors que deux sœurs jumelles belges auraient fêté, cette année, leurs 100 ans.

Déchets verts : arrêt du numéro vert

Du 21 juin au 15 septembre, le numéro vert, mis en place par la communauté d’agglomération Royan Atlantique (Cara), a reçu de très nombreux appels et répondu aux attentes des usagers en répondant aux questions sur la fin de la distribution gratuite de sacs papier destinés à la collecte des déchets verts en porte-à-porte. Ce numéro n’est plus en service depuis le 15 septembre. Pour tous renseignements, un seul numéro : 05 46 39 64 64. Les sacs papier sont commercialisés, la liste des distributeurs est consultable sur www.agglo-royan.fr rubrique Collecte en porte-à-porte. La Cara a institué un principe général d'apport volontaire en déchèterie pour les déchets verts. Ce service est gratuit pour les particuliers.

Cara, subventions pour des logements sociaux

Lors du conseil communautaire du 23 septembre dernier, les élus communautaires ont pris connaissance de diverses subventions accordées par la communauté d’agglomération Royan Atlantique pour la réalisation de logements sociaux. Ainsi une subvention de 239 966 € a été accordée à Atlantic Aménagement pour la construction de 34 logements sociaux à Royan, 53 200 € pour Habitat 17 pour la réalisation de quatre logements sociaux à Saint-Augustin. Enfin 60 957 € ont été accordés à la Semis pour la construction de sept logements sociaux à Vaux-sur-Mer.

Royan, Jean-Bernard Prudencio rejoint le Nouveau Centre

Jean-Bernard Prudencio, conseiller municipal d’opposition à Royan, ancien adhérent au Modem, vient de rejoindre le Nouveau Centre. Un parti présidé au niveau du département par René-Luc Chabasse, lui-même conseiller municipal d’opposition. Lors des dernières élections municipales, les deux hommes étaient sur deux listes différentes. Jean-Bernard Prudencio était colistier avec, entre autres, Michel Merle. Une alliance qui avait d’ailleurs valu à Michel Merle son exclusion du parti socialiste. Il a depuis choisi l’étiquette Divers Gauche.

L'avion de voltige, Cri-cri

cb109-4b.jpgLa communauté d’agglomération Royan Atlantique a contribué, à hauteur de 30 000 €, au projet d’un avion de voltige à motorisation électrique. Cet avion, respectueux de l’environnement, a été réalisé à Saint-Sulpice-de-Royan sur la base du plus petit bimoteur au monde, le Cri-cri. Il a été présenté publiquement pour la première fois fin septembre au salon Aerotop de Poitiers.

Accès routiers et ferroviaires

Dans le cadre de réunions d’informations, le 8 octobre dernier, à Saint-Georges et à Royan, Dominique Bussereau, président du Conseil général, a mis l’accent sur les nouveaux accès routiers et ferroviaires. Concernant l’arrivée du TGV à Royan, le dossier avance et a franchi une importante étape avec la signature d’une convention entre les différents partenaires. Pour Dominique Bussereau, «au moment où les travaux de la ligne nouvelle Sud-Europe Atlantique vont débuter entre Tours et Bordeaux, il est impératif de ne pas rester à l’écart de ce grand projet». De plus, le plan routier charentais 2010-2013 a été adopté. Il comprend, notamment, la construction d’une nouvelle route entre Saujon et Cadeuil, permettant d’aller plus rapidement et en toute sécurité à Rochefort et à La Rochelle. Cette nouvelle voie desservira l’aéroport de Rochefort-Charente-Maritime dont la mise en service complète devrait intervenir en 2020.

Plan de déplacement urbain

La Cara, dans le cadre du volet transport du schéma de cohérence territoriale, en cours de réalisation, va lancer un plan de déplacement urbain (PDU). La première phase de l’étude consiste en une enquête auprès des résidents de l’agglomération au sujet de leurs besoins et de leurs habitudes de transport. L’idée générale est de désengorger les centres-villes et de privilégier les circulations douces pour répondre au mieux aux attentes des usagers.

Une subvention pour la Société nationale de sauvetage en mer

Le Conseil général a décidé de financer à hauteur de 25% l’acquisition par la SNSM de deux embarcations pour les besoins des stations de sauvetage de Royan et de La Tremblade.

cb109-5a.jpgUn roman à Pontaillac

Eric Fottorino, patron du Monde, qui a des attaches près de La Rochelle, a décidé de situer la trame de son prochain roman, qui devrait sortir en 2011, à Pontaillac.

Tentative de meurtre pour garder le patrimoine

Le 13 octobre, la cour d’assises de la Charente-Maritime devait juger trois personnes accusées pour l’une d’entre elles d’avoir commandité un meurtre et les deux autres de tentative d’assassinat.
En avril 2008, Michèle Vollet est retrouvée agonisante dans un fossé sur un chemin à Meschers. Elle est transportée dans un état grave et dans le plus grand secret à l’hôpital militaire de Bordeaux où elle sera hospitalisée pendant quatre mois. En effet, les enquêteurs ont rapidement déterminé qu’elle avait été victime d’un guet-apens. Deux mois après l’agression sauvage, les enquêteurs interpellaient le mari de la victime, Jean-Claude Gardrat, chef d’entreprise dirigeant deux centres de contrôle technique dans le pays royannais et deux ambulanciers royannais, Thierry Noirot et Evelyne Courtioux. L’appât du gain a fait se rencontrer  ce trio infernal. En instance de divorce, l’ex-mari Jean-Claude Gardrat ne voulait pas partager avec son épouse le patrimoine familial d’où l’idée de la faire disparaître.
Une somme de 80 000 € aurait été promise à ses comparses pour conclure le contrat. Après trois jours d’audience au cours desquels Michèle Vollet a relaté son calvaire qui lui laisse aujourd’hui encore des séquelles, le tribunal a reconnu les trois accusés coupables. Le mari et Thierry Noirot ont écopé de 22 ans de réclusion criminelle. Evelyne Courtioux a été condamnée à 14 ans.

... et d'ailleurs


La télé à Oléron

Quelques scènes de la saison 4 de la série Vous les femmes ont été tournées, à la fin de l’été, sur les plages oléronaises. Cette série, qui met en scène Judith Siboni et Olivia Côte, sera visible sur Téva à partir du début de l’année prochaine.

Dolus-d'Oléron : un cadenas pour les huîtres

Chaque année, les ostréiculteurs sont victimes de vols dans les parcs à huîtres. Pour cette nouvelle saison, la commune a décidé de placer le secteur ostréicole sous surveillance en fermant temporairement à la circulation des chemins ruraux desservant les claires. Une chaîne cadenassée, dont seuls les ostréiculteurs détiennent la clé, a été installée ainsi que des panneaux d’information expliquant que la zone est surveillée.

Dominique Bussereau sur le départ

Dans un entretien accordé à notre confrère Sud Ouest, Dominique Bussereau, président du Conseil général et secrétaire d’Etat aux Transports, a annoncé son désir de se recentrer sur le Département et donc de ne plus faire partie du prochain gouvernement dont le remaniement devrait avoir lieu dans quelques semaines. Avec Michèle Alliot-Marie et Jean-Louis Borloo, il détient le record de longévité dans un gouvernement. Il a, en effet, rejoint son ami d'enfance Jean-Pierre Raffarin en 2002, lorsque ce dernier a été nommé Premier ministre par Jacques Chirac. Une fois parti du gouvernement, Dominique Bussereau envisagerait de se porter candidat au barreau de Paris. S'il n'a pas les diplômes pour devenir avocat, son poste de député, qu'il récupérera après son départ du gouvernement, lui permet de postuler.

Métiers de l’estran

La question de l’ouverture de nouveaux gisements est primordiale pour assurer la pérennité de la pêche à pied professionnelle sur le pays Marennes-Oléron. C’est pourquoi les professionnels ont créé en février dernier l’association pour la sauvegarde des métiers de l’estran pour permettre de contribuer au maintien de ces activités. Afin d’engager une procédure de classement sanitaire, l’association va entamer une première étape, à savoir la réalisation de campagnes scientifiques sur deux sites, Mérignac et le pont d’Oléron, et le pont de la Seudre. Ces études, qui se dérouleront sur 18 mois, sont chiffrées à 25 607 € et seront financées par le pays Marennes-Oléron à hauteur de 20% mais aussi par l’Europe dans le cadre du fonds européen de la pêche, l’Etat et la communauté de communes du bassin de Marennes.

150 ans de thermalisme

L’établissement thermal de Saujon a fêté, fin septembre, ses 150 ans. L’occasion pour cette entreprise familiale de revenir sur son histoire. Outre le traitement des maladies chroniques, le thermalisme devrait investir, les prochaines années, dans la prévention et l’accompagnement du vieillissement, le soutien aux aidants de malades d’Alzheimer ou bien encore le sevrage thérapeutique.

Marennes, un corps sans vie découvert

Début septembre, le corps d’un homme en état de décomposition avec la boîte crânienne enfoncée a été découvert dans un bois situé à proximité du château de la Gataudière. Une enquête pour homicide a été ouverte alors qu’une autopsie a été  réalisée pour déterminer si le corps était celui d’un jeune Marennais disparu depuis plusieurs semaines.

cb109-8a.jpgUn parking au pied du phare des Baleines

L’un des monuments les plus visités de Charente-Maritime, le phare des Baleines de l’île de Ré, pourrait bénéficier dans les prochaines années d’un parc de stationnement. Dans ce projet, le parking pourrait accueillir 335 véhicules. Le stationnement serait, selon les termes de Lionel Quillet, président de la communauté de communes de l’île de Ré et conseiller général, «légèrement payant». Deux autres aires de stationnement pourraient être créées ainsi qu’une promenade. Le projet, financé par le Conseil général, est estimé entre 3,2 M€ et 3,5 M€.
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous