La Côte de Beauté - N°141 - Avril/Mai 2016

En route vers Royan Atlantique

Au 1er janvier prochain, la communauté d’agglomération Royan Atlantique prendra la compétence tourisme à son compte. Elus et acteurs du tourisme se sont retrouvés pour une grand-messe pour se préparer au changement.

Adoptée le 7 août 2015, la loi NOTRe sur la répartition des compétences entre collectivités étend notamment aux communautés d’agglomération la prise de compétence obligatoire «Promotion du tourisme», au plus tard le 1er janvier 2017. Ce nouveau transfert a pour objectif de favoriser la promotion touristique à l’échelle de territoires plus élargis tout en encourageant la mutualisation de moyens et de services.

Une réunion sur le transfert de la compétence tourisme s’est tenue le 14 mars au siège de la communauté d’agglomération Royan Atlantique, où les élus du bureau communautaire élargi aux maires ont été invités à valider le schéma d’organisation retenu entre une intégration totale (création d’un nouvel et unique office de tourisme communautaire par regroupement des offices existants sur son territoire) ou partielle (création d’un office de tourisme communautaire avec maintien d’offices distincts pour la ou les stations classées). Les participants devaient également se prononcer sur le contenu de la compétence, ainsi que sur la structure juridique retenue pour son exercice. Cette réunion a été suivie d’une discussion avec tous les acteurs publics intéressés au projet (élus communautaires et communaux, techniciens des communes et des offices). «Nous avons jusqu’à la fin de l’année pour nous mettre en ordre de marche. Les maires ont unanimement accepté que l’agglomération prenne la main», précise Jean-Pierre Tallieu, président de la CARA.

Plusieurs décisions importantes sur l’organisation locale du tourisme ont été adoptées à l’unanimité des participants et en particulier des sept communes stations classées de tourisme (Saint-Georges-de-Didonne, Saint-Palais-sur-Mer, Royan, Saujon, La Tremblade, Vaux-sur-Mer et Les Mathes). 

«J’ai eu le sentiment que les personnels étaient contents et rassurés que l’on discute de leur situation. La vraie inquiétude étant de savoir ce qu’il allait advenir de leurs structures. Nous avons ainsi fait le choix de créer un office de tourisme intercommunal, intégrant les structures existantes et juridiquement porté par un nouvel établissement public à caractère industriel et commercial.» Les élus ont également décidé de retenir Royan Atlantique comme marque territoriale, et de fixer le siège du futur office de tourisme intercommunal à Royan. Les seize bureaux d’accueil touristique présents sur le territoire seront conservés sous l’appellation office de tourisme. Ils exerceront ainsi l’accueil, l’information, la coordination des acteurs touristiques et la promotion. «Nous avons mandaté deux cabinets d’études pour nous accompagner dans cette démarche jusqu’à la fin de l’année pour la construction de ce projet territorial.»

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
6 € N°158
Février/Mars 2019

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous