La Côte de Beauté - N°134 - Février/Mars 2015

La Côte de Beauté est Charlie

La Tremblade

Le 10 janvier, Jean-Pierre Tallieu, le maire, a inauguré la toute nouvelle place Charlie dans sa commune. Elle est située à proximité de la bibliothèque. Une centaine de personnes étaient présentes lors du dévoilement de cette plaque.

 

Royan - Jben est Charlie

«En tant qu’artiste je mets rarement des mots sur mes œuvres mais suite aux événements dramatiques du début du mois de janvier, j’ai eu envie de marquer le coup sur la conception de la liberté d’expression. J’ai eu envie de faire un dessin très simple. Le 11 janvier, j’ai annoncé ce projet sur Facebook en me disant que cela pourrait être chouette de rassembler quelques personnes. J’avais matérialisé ce dessin sur mon écran avec un cercle symbolisant l’unité. Une fois que cela a été terminé, les personnes sont arrivées sur la plage du Chay. Un vrai élan de solidarité s’est formé autour de cette œuvre et au final près de 2 000 personnes étaient présentes. Je suis heureux d’avoir rassemblé toutes ces personnes. Cela a pris une ampleur qui m’a rapidement dépassé notamment avec des retombées dans les médias et sur ma page Facebook.» A Royan, de nombreux rassemblements ont été organisés dès l’annonce du drame, notamment devant les locaux de la CARA.

 

Les Mathes

«Les mots nous manquent pour exprimer l’horreur et le dégoût que nous ressentons après cet horrible massacre contre des journalistes de Charlie Hebdo. Charlie Hebdo, c’est le symbole de l’indépendance, de l’insolence, de la liberté d’expression, laquelle est le fondement même de notre démocratie. Mais voilà, la démocratie, la liberté, sont des mots étrangers aux sauvages, aux extrémistes qui ont perpétré ce carnage mûrement réfléchi.» Philipe Gadreau, maire des Mathes, a tenu a rendre hommages aux victimes des attentats, le 8 janvier, devant la mairie. De nombreuses personnes se sont associées à ce moment de recueillement, en entonnant, après la minute de silence, la Marseillaise.

 

Meschers

Près de 150 personnes , dont un certain nombres d’employés municipaux, entouraient le maire, Dominique Decourt, devant la mairie, le 8 janvier, pour observer une minute de silence. 

 

Saint-Georges

De nombreux Saint-Georgeais se sont aussi reunis, le 8 janvier, devant la mairie, pour une minute de silence avant d’entonner la Marseillaise.

 

Vaux-sur-Mer

Le 8 janvier, au lendemain de l’attaque au sein de Charlie Hebdo, Danièle Carrère, le maire, a organisé un rassemblement silencieux à 12h, place du Marché, en présence de nombreux élus, du personnel communal, des associations et des Vauxois. Malgré l’information tardive, entre 150 et 200 personnes se sont retrouvées pour un petit mot improvisé sur l’importance de la liberté, de l’union et de la fraternité dans notre pays. Une minute de silence a été respectée avant que le cortège ne remonte en direction de la mairie. Le 11 janvier, un nouveau rassemblement a été organisé à 15h, devant la mairie.

 

Ci-dessous, le clin d’œil de Nicolaou, le dessinateur de Placid et Muzo, résidant à Saint-Georges, en hommage aux victimes des attentats. © Nicolaou

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
6 € N°165
Avril/Mai 2020

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous