Culture - N°121 - Décembre/Janvier 2013

Livres

 

C'est le jardinier le plus célèbre de France. «Michel le Jardinier», «Moustaches vertes», a écumé, pendant des années, les ondes de la radio et les écrans de télévision. Journaliste retraité – mais l'est-on un jour dans ce métier ?  –, après une étape à   Grasse, il a rejoint la Saintonge de son enfance «aussi ensoleillée que le Sud-Est», souligne-t-il, en s'ancrant à Saintes, au bord de la Charente, à deux pas de la maison de Madeleine Chapsal qui préface le dernier ouvrage du «jardinier du bonheur» comme elle l'appelle. 

«Jounal d'un curieux de Saintonge» fourmille d'anecdotes drôles et savantes. Car le fils de l'ancien maire de Royan, Pierre Lis (1979-1983), ne sait pas seulement manier la binette, il a aussi un joli brin de plume, en témoignent la vingtaine de livres qui ont parsemé son parcours.

Michel Lis nous fera l'honneur et l'amitié de tenir prochainement une chronique régulière dans notre journal. En attendant, ne manquez pas de vous procurer  ce Journal d'un curieux de Saintonge. Un joli cadeau pour les fêtes du Nouvel an.

Journal d'un curieux de Saintonge par Michel Lis, Tami Editions, 119 p. 16,50 €

 

C'est un gros pavé de plus de 620 pages qui peut se lire d'une traite tant il est passionnant ou par tranches avec des chapitres indépendants les uns des autres au gré de la trentaine d'auteurs – historiens, sociologues, ethnologues ou journalistes – qui ont abordé, ou abordent, dans leurs témoignages ou leurs travaux, la question de la migration ou de l'immigration en Poitou-Charentes.

Depuis le grand humaniste du xv e siècle Elie Vinet, migrant du Poitou qui ne signait plus ses œuvres que par «Elie Vinet Saintongeois», jusqu'aux immigrés africains et magrhébins d'hier et aujourd'hui, et des Italiens, Polonais, Espagnols et Portugais d'avant-hier qui, poussés par la pauvreté ou les bouleversements politiques, ont atterri un jour dans notre région.

Il est impossible de résumer cet ouvrage, coordonné par l'éditeur saintongeais François Julien-Labruyère, mais sa lecture est d'autant plus indispensable que les témoignages recueillis, souvent poignants, ne peuvent que plaider pour la tolérance vis-à-vis de ceux qui, contraints et forcés, sont venus rejoindre une communauté aurtochtone qui met du temps à les intégrer.

 

Migrants et Immigrés en Poitou-Charentes d'hier à aujourd'hui, ouvrage collectif, Le Croît vif, 618 p. 35 €

 

«Croiser le regard d’un grand singe est une expérience singulière qui laisse rarement indifférent. Pour peu qu’on s’y attarde, une drôle de sensation vous envahit : ce regard induirait-il plus que ce qu’il veut bien laisser paraître ? Quelles pensées insondables peuvent donc cacher ces faciès étonnamment humains ?» Côtoyant et photographiant les anthropoïdes depuis plusieurs années, Sébastien Meys, photographe animalier, et Florence Perroux, responsable conservation et pédagogie au zoo de La Palmyre, ont eu envie de faire découvrir – ou redécouvrir – le plus impressionnant mais aussi le plus sensible de nos cousins simiesques : le gorille. Chacun de ces doux géants possède un tempérament et une histoire propres. Abordés ici comme autant d’individus particuliers, ils dévoilent aussi les particularités de leur espèce. Menaçants. Dangereux. Agressif. Ces qualificatifs violents, communément associés aux gorilles, révèlent une profonde méconnaissance de ces primates imposants mais si réservés. Altruisme, empathie, rire, utilisation d’outils : voilà qui leur convient mieux ! Entre Homo et Gorilla il n’y a pas de différence de nature, tout juste de forme et de complexité. La plupart des photos ont été prises en captivité ou au Rwanda, en milieu sauvage. Le livre sera complété par une description (sous la plume de Delphine Roullet, du Muséum national d’histoire naturelle) de la condition des gorilles aujourd’hui, dans le monde : leur nombre, leur répartition, leurs conditions de vie, le danger de leur disparition dans certains endroits et les dispositions qui sont éventuellement prises – ou pas. 

Gorilles Portraits intimes, éditions Le Pommier, 144 pages, 29 €

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
6 € N°164
Février/Mars 2020

Commander
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous