La Tremblade-Ronce-les-Bains - N°102 - Septembre/Octobre 2009

Port Seudre, le projet détaillé

L'association Port Seudre a présenté, lors de son assemblée générale annuelle, son idée de projet de port mixte en eau profonde, accessible 24h sur 24h.

cb102-17.jpgL’association Port Seudre a organisé le 17 juillet dernier son assemblée générale. Cette année, elle a présenté, dans une vidéo d’une dizaines de minutes, son idée de projet de Port Seudre pour la création d’un port en eau profonde au lieu-dit le Mus de Loup, sous le viaduc de la Seudre. Dans cette vidéo, une maquette a ainsi permis aux membres de l’association de se rendre compte des aménagements possibles et des infrastructures à mettre en place. Ainsi on découvre le port en eau profonde accessible à tous 24 heures sur 24. La plaisance, les bateaux passagers, la location de bateaux ou bien encore les bateaux écoles seront accueillis dans cette partie. De l’autre côté du viaduc, seront installés le port de pêche, le port ostréicole, la drague, mais aussi le canot de la société nationale du sauvetage en mer. Quai de débarquement, criée, zone technique ostréicole, parking visiteurs, bureaux, capitainerie, commerces, création d’un rond-point à l’emplacement de l’ancien péage du viaduc… autant d’idées défendues par l’association.

Un port zéro pollution

Celle-ci milite, depuis sa création en 2002, pour la réalisation d’un port exemplaire que ce soit en matière de protection de l’environnement mais aussi en matière d’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Le souci permanent de l’association est la création d’un port «zéro pollution». Une ambition réalisable comme l’a souligné Maurice Héral, de l’Ifremer, membre de l’association, «c’est techniquement possible et c’est un challenge passionnant à relever. Il faudra mettre en œuvre des techniques de contrôle de pollution les plus récentes, voir en créer de nouvelles. Ce projet pourrait être un port de référence qui servirait d’exemple pour tous les sites sensibles.» L'association, dans sa vidéo de présentation, est revenue en détail sur toutes les mesures envisagées pour préserver l'environnement. Que ce soit en étudiant, grâce à des modèles, l'impact des infrastructures sur le milieu, dans le but de réduire au maximum les opérations de dragage, ou bien en mettant en place des contrôles réguliers de la qualité des eaux et des sédiments, ou bien encore en récupérant, pour traitement, les eaux noires et grises, les eaux de cale, les eaux de l'aire de carénage, les eaux pluviales et des installations sanitaires. La construction d’une déchèterie au sein des installations portuaires est également envisagée dans le montage du dossier tout comme l’adoption de la démarche Haute qualité environnementale (HQE) pour l’ensemble du projet.
Si Didier Quentin, député-maire de Royan, a réaffirmé son soutien au projet en estimant qu’il était de toute façon meilleur qu’un port méthanier, Jean-Pierre Tallieu, le maire et président de la communauté d'agglomération Royan Atlantique, a lui annoncé qu'une étude était engagée par le Conseil général dont fait partie l'idée de projet de Port Seudre.
François Colas, responsable des aires marines protégées, quant à lui, à défaut de pouvoir donner un avis, précisa que «2011 verrait sans doute la naissance du quatrième parc naturel marin, couvrant un espace d'environ 9 000 km2, qui sera finalisé par une enquête publique en 2010. A cette date, l'idée de projet, présentée par l'association Port Seudre, sera sanctionnée par une commission chargée de donner son avis au regard de la législation en vigueur, où le respect de l'environnement tient une large place...»
Commentaires des internautes
Chanteloup - le 20/06/2017 à 19:02
Vous allez détruire la foret
Que pense les occupant du camping du "mus de loup" ???
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Boutique
6 € N°146
Février/Mars 2017

Commander
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous