Saint-Georges-de-Didonne - N°152 - Février/Mars 2018

Rond-point des fleurs : les pins ont été abattus

Malgré la mobilisation d’une partie de la population, les quatre pins du rond-point des Fleurs ont été abattus. Un programme d’aménagement sobre a été présenté aux riverains. 

Le 4 janvier dernier, les quatre pins parasols du carrefour des Fleurs ont été abattus comme l’avait annoncé Jean-Marc Bouffard, le maire, et ce malgré la mobilisation d’une partie de la population. En effet, une pétition contre ces abattages a circulé dans la commune, réunissant près de 1 000 signatures. Les élus de l’opposition se sont fait les porte-paroles de ces défenseurs des pins… en vain. Le maire, qui admettait regretter lui-même l’abattage de ces arbres, expliquait que cette opération était rendue nécessaire par la configuration des travaux d’aménagement envisagés dans ce carrefour. Le système racinaire des quatre pins fragilisait la chaussée et pouvait alors provoquer des problèmes de sécurité. 

Désireux de proposer un aménagement de qualité aux riverains, le maire a organisé, à la mi-décembre, une réunion publique. Trois scénarios d’aménagements ont alors été présentés reprenant les termes du cahier des charges en la matière, notamment, de sécurité et d’entretien des massifs. Les grandes orientations pour le volet paysager doivent permettre de donner une identité marquée dans la zone du giratoire, mais aussi de mettre en place une masse végétale pour favoriser le ralentissement des véhicules, de disposer d’un cadre agréable, mais aussi d’avoir une continuité d’aménagement paysager avec le front de mer et le boulevard Frénal. Au final ces aménagements devront limiter au maximum l’arrosage et l’entretien, et aussi et surtout assurer la maîtrise du développement racinaire sans dégrader à moyen et long terme les revêtements et ne pas gêner la circulation. 

Parmi les trois projets présentés, un est sorti du lot, notamment parce qu’il reprenait les éléments d’aménagement entre la rue Autrusseau et le boulevard de la Corniche. L’aménagement proposé est sobre et reprend des matériaux simples tels que le sable, les gravillons, les galets en guise de paillage. Des roches brutes et posées au centre du giratoire évoquent les falaises de l’estuaire. Son estimation financière à 35 000 € a également remporté les suffrages.

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous