Vaux-sur-Mer - N°100 - Mai/Juin 2009

Un budget sous le signe de la voirie

Plus de 50% du budget d'investissement qui se chiffre à 4 841 567 € sera consacré à des travaux de voirie dont la création d'une nouvelle piste cyclable sur le boulevard de la Falaise.

Cela decb100-10.jpgvient une habitude qui mérite tout de même d’être signalée : les élus ont décidé de ne pas augmenter les taux des taxes locales et cela depuis plus de dix ans. Alors si toutefois les impôts augmentent, cela est dû à la revalorisation des bases par l’Etat. La taxe d’habitation est donc à 8,90%, le foncier bâti à 16,19% et le foncier non bâti à 56,05%. «Nous n’avons pas augmenté les impôts, explique Jean-Paul Cordonnier, le maire, du fait, notamment, des difficultés que rencontre actuellement notre société. Par ailleurs, nous ne sommes pas endettés et nous n’avons pas besoin de recourir à la fiscalité pour développer nos projets.» Justement, le budget d’investissement s’élève à 4 841 567 € dont la majeure partie sera consacrée aux travaux de voirie. «Nous allons consacrer 2 459 634 €, soit 54% des dépenses, à la voirie, reprend l’élu, avec un certain nombre de reports du budget 2008, dont la rue Lucien-Devault qui se termine et un programme de réfection des trottoirs.» Sont également programmées les rues du quartier de la Roche qui seront refaites avec notamment des travaux d’évacuation d’eaux pluviales. Le boulevard de la Falaise est également concerné avec la création, entre autres, d’une piste cyclable. «Nous avons aussi 155 000 €  pour un programme de petite voirie qui consiste à boucher des trous, reprendre des voies. L'enfouissement des réseaux est programmé également sur le boulevard Côte de Beauté pour 400 000 €  et 144 000 € dans la rue des Tourterelles.» 17% du budget, soit 787 152 €, seront consacrés à l’entretien des bâtiments communaux. Dans le cadre du classement de la commune en commune touristique, les élus ont décidé de revoir complètement la signalisation pour indiquer, notamment, les divers centres d’intérêt. Une enveloppe de 55 000 € y sera consacrée.
Le budget 2009 se traduit aussi par la somme de 321 906 € pour le renouvellement du parc automobiles, 40 000 € pour les espaces verts, 56 580 € pour les études notamment de géomètres et pour la construction de la crèche.
«Nous avons budgété 923 343 € pour l’acquisition de terrains. Nous souhaitons, en effet, faire de la réserve foncière pour l’avenir du projet du Cormier-Battières. Notre volonté dans ce budget, voté avec cinq voix contre, est d’améliorer la qualité de vie des habitants, d’où ces travaux importants de voirie. Auxquels il faut ajouter le projet d’aménagement du grand parking donnant accès à la plage de Nauzan qui a besoin d’être réaménagé ainsi que la voie menant à la plage.» Des actions spécifiques envers la jeunesse ont également été actées avec notamment la réalisation, avant l’été, sur l’espace loisirs face aux tennis, d’un circuit de BMX cross pour les jeunes. «Nous souhaitons également faciliter financièrement l’accès au permis de conduire pour les jeunes. Les modalités ne sont pas encore arrêtées mais nous y travaillons.» Les élus ont sollicité diverses subventions auprès du Conseil général pour l’aménagement du boulevard de la Falaise (travaux chiffrés à 62 876 €), de l’avenue de Nauzan-plage (74 471 €), de toilettes automatiques avec accès pour les personnes à mobilité réduite à la mairie (36 990 €), d’un accès pour personnes à mobilité réduite à la plage de Nauzan (7 644 €). Sont également concernés l’aménagement de la piste BMX dans le parc de Nauzan (14 374 €), le parking de 110 places de la plage de Nauzan (57 395 €) ou la construction d’une piscine au centre de loisirs (38 411 €) et le réaménagement de trois bâtiments communaux (44 355 €).
Parallèlement des subventions ont été demandées auprès de la communauté d’agglomération Royan Atlantique pour l’aménagement du boulevard de la Falaise, de la plage de Gilet vers la plage de Pontaillac et principalement la création d’une piste cyclable, d’un accès pour personnes à mobilité réduite à la plage de Nauzan et la piste de BMX. De plus, les élus ont sollicité un fonds de concours auprès de l’agglomération Royan Atlantique pour la construction d’une piste cyclable de la plage de Gilet vers la plage de Pontaillac, dont le coût prévisionnel est de 36 989 €.

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
6 € N°162
Octobre/Novembre 2019

Commander
6 € N°157
Décembre/Janvier 2018

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous