Sommaire du journal N°153 - Avril/Mai 2018

Chers lecteurs,

La fusion des communes a longtemps été un serpent de mer au sein des collectivités locales. Initiée par l’Etat dès 1971, elle n’a connu que quelques petites réalisations avant d’être réactivée par la loi NOTRe en 2015 qui prévoit des incitations financières. 

Le but est double : d’une part diminuer le nombre exorbitant de plus de 36 000 communes en France, d’autre part encourager les communes limitrophes à s’unir pour mutualiser leurs moyens. Le résultat est pour l’instant médiocre même si notre pays compte mille communes de moins qu’il y a quatre ans (466 communes en Charente-Maritime contre 472 il y a quatre ans). La raison étant que des maires qui pouvaient être séduits redoutent que les incitations financières de l’Etat ne soient pas pérennes.

Ce tableau pessimiste n’empêche pas le maire de Royan, Patrick Marengo, de mettre sur la table une proposition de fusion avec les communes limitrophes. Mais les maires de Saint-Georges-de-Didonne, Vaux-sur-Mer et Saint-Palais ne sont pas prêts et le disent poliment à leur confrère de Royan qui montre un bout de l’oreille en évoquant leurs problèmes de logements sociaux. Ceux-ci doivent, en effet, atteindre, selon la loi, 25 % du total des logements. Or les trois communes concernées sont loin du compte et doivent payer, chaque année, des amendes considérables de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Une fusion permettrait sans doute d’échapper à ces pénalités.

Mais Jean-Claude Bouffard, le maire de Saint-Georges, estime que la CARA répond déjà, en partie, à ces objectifs de mutualisation et que «la population n’est pas prête».

Danièle Carrère, maire de Vaux, est du même avis et n’entend pas devenir «la cité-dortoir de Royan».

Le maire de Saint-Palais, Claude Baudin, trouve en revanche la proposition du maire de Royan «idéale». «Mais, ajoute-t-il, les esprits ne sont pas préparés. Les Français dont très attachés à leur commune... et les élus aussi.»

Claude Fouchier

La Côte de Beauté

Meschers-sur-Gironde

Saint-Georges-de-Didonne

Royan

Vaux-sur-Mer

Saint-Palais-sur-Mer

Les Mathes-La Palmyre

La Tremblade-Ronce-les-Bains

Histoire

Culture

Petites annonces

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
6 € N°152
Février/Mars 2018

Commander
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous