Royan - N°92 - Janvier/Février 2008

Palais des congrès, la facture augmente

Les travaux de réhabilitation du palais des congrès sont passés à plus de 13 M€. Un surcoût dénoncé par Didier Simonnet, conseiller municipal de l'opposition de droite.

 

Début décembre, les élus se sont prononcés sur l’avant-projet détaillé définitif de la réhabilitation du palais des congrès en pôle événementiel spectacles et rencontres (CB n° 91). Jusqu’alors, le projet était chiffré à 11,5 M€ mais des travaux complémentaires ont gonflé le prix initial. Il s’agit de la réhabilitation des panneaux Prouvé sur la façade, les dessous de scène, des travaux d’étanchéité, l’installation d’un transformateur ou encore l’équipement technique de la salle multifonction-nelle. Ces travaux entraînent une augmentation de 2 200 000 €. Le coût global est donc estimé à 13 097 694 €.

Une hausse du prix pour laquelle Didier Simonnet, conseiller municipal de l'opposition de droite, s’est abstenu. «Plusieurs raisons justifiaient cette augmentation, une d’ordre architectural et d’autres d’ordre technique comme la prise en compte de l’étanchéité du bâtiment et la création d’un transformateur. Cette augmentation importante, et qui ne sera pas la dernière car il y aura une révision des prix à cause de l’inflation et, comme c’est souvent le cas à Royan, il y aura vraisemblablement des avenants en cours de chantier, pose deux questions. Alors qu’il "pleut" depuis plus de 3 ans dans cet édifice, on s’aperçoit maintenant qu’on a oublié de prévoir la rénovation de son étanchéité ! Il y a donc un problème de suivi de ce dossier et, comme ce sont les élus qui sont responsables devant les citoyens, ceci montre clairement que la mairie de Royan a besoin à sa tête d’un véritable "chef d’entreprise" expérimenté et capable de piloter des projets et de manager des équipes.» Dans un second temps, le conseiller municipal de l’opposition s’interroge sur l’ampleur du programme d’investissement prévu au palais des congrès.

«Si la rénovation de cet édifice est nécessaire, faut-il encore y programmer la création d’une salle de spectacles sans se poser la question d’en réaliser une et une seule pour l’agglomération ? Est-il de bonne gestion pour les dépenses publiques d’avoir une nouvelle salle de spectacles à Saint-Georges-de-Didonne et une nouvelle salle à Royan ? On nous a longtemps opposé la taille différente de ces deux projets pour les justifier, mais une salle de taille modulable n’est-elle pas envisageable ? A défaut, si on tient absolument à ces deux salles, je demande que ce soit un maître d’ouvrage unique qui les construise et les exploite, ce qui permettrait des économies d’échelle et éviterait les concurrences de programmation : ce peut être soit la communauté d’agglomération qui devrait se doter de la compétence "culture", soit un syndicat de communes avec au moins Royan et Saint-Georges-de-Didonne. Je souhaite que le "choc" de cette première augmentation fasse réfléchir.»

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous