Sommaire du journal N°109 - Novembre/Décembre 2010

Chers lecteurs,

Déguster des huîtres va malheureusement devenir un luxe. Un luxe encore abordable cette année où la surmortalité des jeunes huîtres entraîne une baisse de 30% à 50% de la production mais difficilement supportable l'an prochain où l'on prévoit une baisse de 70% du cheptel. Et il faudra cinq ans avant de retrouver une situation normale. Il s'agit donc d'une catastrophe pour l'ostréiculture. Les solutions à court terme ? Faire venir des huîtres du Japon ? Puiser dans les gisements énormes – plusieurs milliers de tonnes – d'huîtres sauvages de l'estuaire de la Gironde ?
Le problème, on le sait, est que la consommation de ces huîtres est interdite depuis une trentaine d'années. Elles contiennent, en effet, du cadmium, préjudiciable à la santé. La faute à la fermeture incontrôlée d'une usine de minerai de zinc, dans les années 70, le long d'un affluent du Lot (voir notre numéro 6, sept-oct 1993). Du Lot, le cadmium est passé dans la Garonne puis dans la Gironde où l'huître, qui passe son temps à filtrer l'eau du milieu dans lequel elle vit, fixe le métal lourd dans son organisme. Les ostréiculteurs du bassin n'ont pas l'intention de livrer ces huîtres en l'état aux consommateurs mais de les «retravailler» pour reconstituer les stocks.
Les Assises de la conchyliculture qui se sont tenues, pour la première fois, à Paris au mois d'octobre, après des assises régionales, ont décidé de prendre l'ensemble des problèmes à bras-le-corps en émettant 48 recommandations propres à sauver l'ostréiculture. L'urgence est telle qu'on peut raisonnablement penser qu'elles seront suivies d'effets à court et à long terme...

La Côte de Beauté

Meschers-sur-Gironde

Saint-Georges-de-Didonne

Royan

Vaux-sur-Mer

Saint-Palais-sur-Mer

Les Mathes-La Palmyre

La Tremblade-Ronce-les-Bains

Histoire

Culture

Petites annonces

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
6 € N°177
Avril/Mai 2022

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous