Sommaire du journal N°22 - Mai/Juin 1996

Chers lecteurs,
Au moment où vous préparez vos vacances sur la côte de Beauté, deux bonnes nouvelles et une mauvaise. Commençons par cette dernière. La pêche à pied, qui reste le loisir par excellence des grandes marées, est aujourd'hui menacée. Et, en particulier le secteur, très couru, de Ronce-les- Bains. Ce n'est pas pour cette année, mais la menace est là. Une meilleure nouvelle: la création, pour 1998, d'une réserve biologique domaniale, la première de la Région, à une demi-heure à pied du parking de la pointe Espagnole. Une autre bonne nouvelle, plus immédiate : on peut désormais aller de Saint-Palais à La Tremblade, à vélo, sur une piste cyclable. Il manque seulement quatre kilomètres de La Coubre à La Bouverie, qui devraient être réalisés dans un proche avenir. Et, à Saint-Georges-de-Didonne, la municipalité a décidé d'empiéter sur la promenade du front de mer pour aménager une piste cyclable de plus d'un kilomètre. Celle-ci devrait, à terme, aller jusqu'à la future Maison de l'estuaire. Reste Royan qui pourrait imiter l'exemple de Saint-Georges sur le front de mer et aménager une piste dans les jardins du port. La suite, vers Pontaillac, sera, sans doute, plus compliquée. Mais la demande est telle et l'embarras de la circulation, en saison, tellement infernal, qu'il faudra bien trouver des solutions.

La Côte de Beauté

Meschers-sur-Gironde

Saint-Georges-de-Didonne

Royan

Vaux-sur-Mer

Saint-Palais-sur-Mer

Les Mathes-La Palmyre

La Tremblade-Ronce-les-Bains

Histoire

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
6 € N°175
Décembre/Janvier 2021

Commander
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous