Sommaire du journal N°48 - Septembre/Octobre 2000

Chers lecteurs,

Les parcs de loisirs marchent bien dans l'ensemble. Et les jardins sont à la mode.
Les passionnés qui, depuis des années, militent pour la protection de l'environnement ne sont plus considérés comme des écologistes attardés mais ils sont de plus en plus sollicités pour animer des "sorties nature", aménager des maisons de la dune, de l'estuaire, ou des sentiers en forêt "à la découverte de la faune et de la flore"...
Dans ces conditions, le projet des "Jardins du monde", à Royan, peut atteindre les
300 000 visiteurs annuels espérés, pour un coût qui, comparé à d'autres entreprises de ce type, n'est pas excessif, d'autant plus que le Département, la Région, l'Etat et bien sûr le Pays royannais ont mis la main à la poche pour financer plus des trois-quarts de la réalisation.
De toute façon Royan et la Côte de Beauté n'ont pas le choix. Car aujourd'hui, pour retenir le promeneur ou le vacancier et attirer un nouveau public hors saison, il faut créer des animations.
De ce point de vue, l'exposition "Royan 2000, un siècle, deux fois construite", avec 10 000 visiteurs, cet été, a été une belle réussite. Ce qui est un encouragement à la réalisation d'un autre projet susceptible de séduire le plus grand nombre : le Musée des années 50.
A une bien moins grande échelle, le Trogloscope de Christian Curaudeau, à Meschers, qui a bâti un cinéma dans un moulin, a attiré 95 spectateurs. Cette initiative privée n'est évidemment pas comparable à celles des collectivités.
Mais, loin de prêter à sourire, elle peut, à terme, étoffer, elle aussi, le programme d'animations permanentes de la Côte de Beauté.

La Côte de Beauté

Meschers-sur-Gironde

Saint-Georges-de-Didonne

Royan

Vaux-sur-Mer

Saint-Palais-sur-Mer

Les Mathes-La Palmyre

La Tremblade-Ronce-les-Bains

Nature

Portrait

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
7.50 € N°188
Février/Mars 2024

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous